Le 11 mars au Japon : début d'une menace planétaire

Le 11 mars 2011 : le choc

Je ne pouvais pas rester inactif devant l'ampleur des dégats au Japon. En général les planches d'Atomic's sont plutôt humoristiques mais pour ma part je n'ai rien trouvé d'amusant à ce sujet. Tout ce que je ressens c'est l'inquiétude et l'impuissance face à cette catastrophe. Et encore tout n'est pas fini…

Creative Commons Attribution Certains droits réservés.

7 commentaires

Un visiteur a dit :

en effet c'est très grave.bravo ces ingénieurs qui ont dit a ben oui c'est bon on peut construire des centrales nucléaires au japon. hein? des séismes, des cyclones, des tsunami? pft du vent . des baffes , mais des baffes! et ici c'est guère mieux. a vous aussi on a fait le coup du si y'avait pas de centrales nucléaires au japon ou ici ils/on serais pas aussi riches alors te plains pas? si on en aurait pas on aurait trouvé autre chose.mais c'est possible. le problème c'est le prix, et les industriels font la loi des marchés.c'est triste.et les chercheurs sont pas assez financés, parceque c'est pas encore au point les solutions durable,il y'a souvent peut de rendement pour beaucoup d'entretien et leur fabrication ou composants sont souvent pas top pour l'environnement. mais bon c'est durable par définition donc inépuisable.la on va morFler avec tous les produits radioactifs dans les courants marins….

18 mars 2011

Un visiteur (Jérôme) a dit :

Je pense pour ma part que concernant les centrale nucléaires, le danger est ponctuel, si on oubli les déchet nucléaire, et de quelle façon on les gèrent.

En effet, une centrale nucléaire, avec une totale maitrise des déchets, pourrait ne représenter qu'un très faible impact sur l'environnement dans lequel évoluent les humains (la terre.).

Mais il y a toujours le risque d'accident, “ou d'attentat”, ou encore cela pourrait être une cible militaire puisque ça produit l'énergie qui font fonctionner tout autre industrie.

C'est ça que j'appelle un risque ponctuel, cela n'arrive pas forcément, mais plus il y a de centrale, plus ce risque a de chance d'arriver.

Je ne parle pas forcément d'une explosion, mais de tout incident possible par rapport à l'exploitation du nucléaire, la liste est longue. Plus on aura de centrale, plus le risque sera grand.

Il faut bien que le monde tourne, et on doit combattre l'effet de serre. Je pense pas à la France, mais Aux état unis ou à la chine. Si les état unis arrete immédiatement leur centrale aux petrole, et la chine leur centrale au charbon, nous gagneriont dans le prie des cas des décénies avant d'arriver a un point de non retour.

Certes, former aussi massivement un si grand nombre de personnel, augmenterait le risque d'accident.

Pour ma part, je considère le nucléraire comme une éventuelle solution transitoire de productin d'énergie sans rejet de gaz à effet de serre, mais que cette solution comporte des risque à prendre en compte, et qu'elle produit des déchet qu'on ne peut pas produire indéfiniment sans rencontrer des problèmes graves. (A moin que l'on sache comment éliminer la dangerosité des déchet nucléaire en moin de 100 ans.)

18 mars 2011

Johnney a dit :

En tant que telle je ne suis pas contre l'énergie atomique. Ce ne sont pas tous les peuples qui peuvent avoir autant de barrages hydro-électrique que le Québec. Ce sont plus les usages à mauvaises intentions qui m'inquiètes.

De plus, faut admettre que le Japon sacrément bien la crise. Le monde entier a peur d'une catastrophe nucléaire globale, t les Japonais, à ce que j'ai pogné dans les médias, restent calme et discipliné.

18 mars 2011

Un visiteur a dit :

et se font irradier.le cancer ne disparait pas avec la discipline.et pour ce qui est du nucléaire , le japon largue de l'eau sur les réacteurs.je suis surtout impressionné et en respect pour les 50 volontaires pour aller au “coeur” du site pour amener de vrai moyens d'arrêter les fuites.

18 mars 2011

Un visiteur (Jérôme) a dit :

vous savez quoi, je n'avai aucune idée de ce qu'il se passait au japon avant mon message, j'avai un doute, mais c'est vos réponse qui m'ont fait comprendre réellement la situation.

Ouai contre un tsunami c'est dur dur de faire une protection, ça me rappelle une certaine digue, au bors d'une centrale nucléraire.

la jonction entre la vrai digue et le n'importe quoi est vraiment pitoyable.

Tu parle du japon, je te repond, c'est dur dur contre un tsunami, tu parle pas de la france, je te dit, ils sont meme pas foutuent de faire ce qu'il faut contre une innondation !

20 mars 2011

Un visiteur (Jérôme) a dit :

si vous voulea savoir le fond de ma pensée, ah oui vous en voulez, pas …

à la limite, en 1986; je veut bien que les moyens de proteger ceux qui sont aller faire un dome au dessus de la centrale de tchernolbyle étaient mal protégé, aujourd'hui, un tel état de fait est insuportable !

21 mars 2011

Un visiteur (Jérôme) a dit :

et un echappement de gazs “radioactifs” est un incident nucléraire normal, pour éviter un accident nucléaire.

22 mars 2011

Poster un commentaire :